Connexion des membres

Accueil   |   À propos   |   Liens   |   Nous joindre

 

RETOUR AUX NOUVELLES

21 août 2014

Découvertes archéologiques chez les Augustines

La Fiducie du patrimoine culturel des Augustines vient de faire une annonce concernant des découvertes archéologiques qui ont été réalisées récemment sur le site historique du premier monastère-hôpital des Augustines en Amérique du Nord.

Voici le communiqué : 

DÉCOUVERTES ARCHÉOLOGIQUES SUR LE SITE
DU PREMIER MONASTÈRE-HÔPITAL DES AUGUSTINES

Des citernes et un réseau d’approvisionnement en eau vieux de 300 ans


Québec, le 21 août 2014 – La Fiducie du patrimoine culturel des Augustines dévoile aujourd’hui les résultats préliminaires des fouilles archéologiques qui ont eu lieu au cours des derniers mois sur le site historique du monastère de l’Hôtel- Dieu de Québec, premier hôpital en Amérique au Nord du Mexique. Les bâtiments les plus anciens du site font en effet l’objet d’importants travaux de réhabilitation depuis 2013, en vue d’y réaliser le projet Le Monastère des Augustines. Les ailes anciennes du Jardin et du Noviciat, dont les fondations datent de 1695, ont nécessité des travaux d’excavation qui se sont déroulés sous supervision archéologique.

L’une des découvertes archéologiques est survenue lors de l’excavation des sous-sols, à la jonction des ailes du Jardin et du Noviciat : un massif de quatre murs de pierres d’environ 16 mètres carrés et de 2 mètres de haut. Les archives des Augustines ne révélant aucune construction particulière à cet endroit, ce n’est qu’à travers une observation minutieuse que le construit a révélé ses secrets.

« Les parois en maçonnerie de pierres présentaient une déformation courbant vers l’extérieur, signe que ces murs devaient avoir subi une forte pression venant de l’intérieur », explique Nathalie Gaudreau, archéologue d’Artefactuel, coop de travail, chargée de la surveillance sur le chantier. « De plus, les joints de mortier étaient tous recouverts d’une argile très compacte, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, résultat d’une volonté d’étanchéifier l’ensemble. Notre analyse documentaire et celle de terrain a permis de conclure que l’ouvrage servait de citerne pour entreposer l’eau », souligne Mme Gaudreau.

Les vestiges retrouvés témoignent de l’organisation et de l’ingéniosité des Augustines, en particulier pour s’approvisionner et pour conserver l’eau. Pour ces religieuses hospitalières qui sont à l’origine de 12 hôpitaux au Québec, l’eau était une ressource indispensable et essentielle pour leur mission, le soin des malades. La poursuite des fouilles dans le sous-sol du monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec a d’ailleurs révélé l’existence d’un réseau de canalisations en pierres servant à approvisionner le monastère-hôpital en eau et dont la date de création est antérieure à celle des fondations (1695).

Les fouilles ont par ailleurs permis de mettre au jour deux autres citernes, dont une est associée au début de l’occupation des Augustines (avant 1695) tandis que l’autre a été intégrée aux anciennes cuisines du monastère lors des travaux d’agrandissement de l’aile du Noviciat (entre 1739 et 1742). Enfin, la fouille des
latrines a notamment permis de découvrir une quantité importante d’artéfacts, tels que des balles, des garnitures de fusil et des boutons militaires liés à l’occupation du bâtiment par les soldats britanniques (entre 1759 et 1784).

Les découvertes effectuées à ce jour bonifient la compréhension de la trame d’occupation continue du tout premier monastère-hôpital fondé par les Augustines en Amérique du Nord. En même temps, les vestiges démontrent l’importance du patrimoine enfoui, un matériau unique qui permet de mieux comprendre l’histoire du Québec et du Canada. Les artéfacts trouvés seront analysés au Centre de conservation du Québec, agence gouvernementale du Ministère de la Culture et des Communications, avant d’être retournés à la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines qui en est propriétaire.

En 2015, à l’issue des travaux, un rapport d’opération final comportant l’ensemble de la documentation scientifique constituée par les archéologues sera déposé au Ministère de la Culture et des Communications.

Créée par la Fédération des Augustines, la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines est une fiducie d’utilité sociale reconnue organisme de bienfaisance. Elle a pour mission d'assurer, pour toute la population et pour les générations à venir, la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine et de la mémoire des Augustines du Québec. Depuis le 1er janvier 2013, la Fiducie est propriétaire du monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec, qui est à l’origine du premier hôpital en Amérique, au Nord du Mexique (1639). La Fiducie se verra aussi confier progressivement les collections et les archives des 12 monastères des Augustines. La Fiducie procède actuellement à d’importants travaux de restauration de ce monastère classé Lieu historique national du Canada et Site patrimonial en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vue d’y réaliser ses projets prioritaires en ce moment : Le Monastère des Augustines, le Centre Catherine-de-Saint-Augustin et les programmes de soutien aux proches aidants et accompagnateurs, de même qu’aux personnes oeuvrant dans le milieu de la santé.


Le Monastère des Augustines propose aux visiteurs une expérience unique en santé globale et un contact vivant avec le patrimoine des Augustines, dans une approche non confessionnelle : hébergement d'expérience, musée, centre d'archives, programmation, restaurant, boutique, soins spécialisés, le tout, accessible dès son ouverture à l’été 2015.

— 30 —


SOURCE : La Fiducie du patrimoine culturel des Augustines
INFORMATION : Marc Deschênes
Directeur de campagne
75, rue des Remparts Québec (Québec) G1R 3R9
T 418.780.4800 x 102 | C 418.455.9005 | F 418.692.2668
augustines.ca

Partager

 

comments powered by Disqus

NOUVELLES

10 octobre 2017
Concours 3 x 35 ans

24 janvier 2017
Hommage nordique

17 octobre 2016
Maison Saint-Gabriel: nouvelles dates !

TOUTES LES NOUVELLES