Connexion des membres

Accueil   |   À propos   |   Liens   |   Nous joindre

Photo : Josiane Ouellet
Automne 2018  |  Numéro 158

Patrimoine et participation citoyenne. Nous faisons la différence


Dossier   |  par , professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’Université du Québec à Montréal

Contribution historique

La participation citoyenne se trouve au cœur du projet patrimonial. Pourtant, on connaît mal les formes qu’elle a empruntées au fil du temps ainsi que leur portée. Voici quelques pistes pour mieux cerner son apport crucial.

L’intérêt pour le patrimoine, qu’on n’appelait pas encore ainsi à l’époque, émerge au Québec dans le dernier tiers du XIXe siècle. Cet intérêt est porté par une curiosité nouvelle pour l’histoire locale et la commémoration d’événements et de personnages marquants. Bien avant que les gouvernements adoptent des lois favorisant la protection de certains bâtiments ou sites, des individus ou des groupes, convaincus de l’importance de les sauvegarder, s’associent afin de faire valoir leur point de vue.

De tels mouvements comptent plus de représentants dans les villes où la pression du développement urbain entraîne beaucoup de transformations et de démolitions. À Montréal, dans les années 1860, un groupe de citoyens scandalisés par l’abattage d’arbres sur une grande partie du flanc sud du mont Royal milite avec succès pour la création du parc du même nom. À Québec, dans les années 1870, le gouverneur général du Canada, Lord Dufferin, réussit à convaincre les autorités de stopper la destruction des fortifications de la ville. Des élans semblables ont aussi lieu ailleurs. À Chambly, dans les mêmes décennies, Joseph-Octave Dion déploie tous les efforts nécessaires pour lancer une campagne de restauration du fort Chambly, qui tombe en ruine.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

  RETOUR AU SOMMAIRE Partager

 

commentaires gérés par Disqus

NOUVELLES

17 septembre 2018
Offrez-vous un voyage patrimonial distinctif!

12 juin 2018
Colloque sur le patrimoine

22 mars 2018
Parution printanière

TOUTES LES NOUVELLES