RETOUR

Le Dispensaire de la garde de La Corne, en Abitibi, où Gertrude Duchemin a vécu et a exercé son métier d’infirmière pendant plus de 40 ans a été transformée en musée en 1996.

La maison où Gertrude Duchemin a vécu et a exercé son métier d’infirmière pendant plus de 40 ans a été transformée en musée en 1996. | Source : Dispensaire de la garde de La Corne

Antidotes à l’oubli

Des infirmières de colonie aux médecins de campagne, en passant par les pionniers de la médecine en Nouvelle-France ou le combat contre les épidémies, l’histoire du Québec a été marquée par des gens dévoués dont il importe de reconnaître l’héritage. Entrée dans quatre lieux de mémoire, véritables antidotes à l’oubli.

Dispensaire de La Corne

Dans les dernières années de sa vie bien remplie, Gertrude Duchemin avait exprimé un souhait. Celui que le dispensaire de la municipalité de La Corne, où elle avait habité et soigné les malades pendant plus de 40 ans, devienne un lieu de mémoire. Son souhait a été exaucé en 1996. Transformés en musée, sa maison et son cabinet ont beaucoup de choses à raconter sur les infirmières de colonie, de vraies héroïnes.

connectez-vous pour lire l’article

Ajoutez au panier

085$ Lire l'article