RETOUR

Hôpital Royal-Victoria de Montréal construit en 1893

Même après avoir découvert que des maladies se propagent par micro-organismes, dans les années 1870, on continue de construire des hôpitaux de type pavillonnaire. La preuve : le Royal Victoria, érigé en 1893. | Photo : Wm. Notman & Son, vers 1894, Musée McCord, VIEW-2553.0 (détail)

Bâtir pour soigner

D’une époque à l’autre, la conception architecturale des hôpitaux s’est adaptée à l’évolution des soins aux malades.

Professeure d’architecture à l’Université McGill, Annmarie Adams a consacré sa carrière à l’étude des bâtiments du monde médical. Elle a notamment publié Medicine by Design, un livre qui s’intéresse à l’histoire de la conception des hôpitaux entre 1893 et 1943. Continuité s’est entretenu avec elle de l’évolution de cette architecture au Québec à travers le temps.

Pourquoi est-il important d’inclure les bâtiments dans l’étude de l’histoire médicale ?

Parce que les bâtiments racontent une histoire qui ne se retrouve pas dans les sources classiques. Par exemple, personne n’a écrit à quel point les familles de la fin du XIXe siècle hésitaient à ce que leurs filles deviennent infirmières. Pourtant, on peut voir un argument pour les convaincre de la noblesse de ce métier dans la manière dont leurs résidences, attenantes aux hôpitaux, ressemblaient à des demeures aristocratiques.

connectez-vous pour lire l’article

Ajoutez au panier

085$ Lire l'article