RETOUR

Vue aérienne de l'Hôtel-Dieu de Roberval.

Hôtel-Dieu de Roberval vu du ciel | Photo : Pierre Lahoud

Culte et cure

Augustines ont fondé pas moins de 12 monastères-hôpitaux au Québec. Un imposant héritage qui contribue encore au bien-être de la population.

Les Augustines de la Miséricorde de Jésus arrivent en Nouvelle-France le 1er août 1639. Trois jeunes sœurs, Marie Guenet de Saint-Ignace, Anne Le Cointre de Saint-Bernard et Marie Forestier de Saint-Bonaventure, risquent la périlleuse traversée de l’Atlantique pour apporter des soins médicaux à la colonie. Elles seront à l’origine du premier hôpital en Amérique au nord du Mexique : l’Hôtel-Dieu de Québec. Et ce n’est qu’un début… 

Au fil des siècles, cette communauté religieuse fondera pas moins de 12 monastères-hôpitaux dans la province. Au XVIIIe siècle, elle établit, en plus de l’Hôtel-Dieu, l’Hôpital général de Québec. Près de deux siècles plus tard, elle ouvre un troisième lieu de soins dans sa ville d’accueil, l’Hôtel-Dieu du Sacré-Cœur. Elle essaime ensuite à Chicoutimi, à Lévis, à Roberval, à Gaspé, à Saint-Georges-de-Beauce, à Montmagny, à Alma, à Dolbeau et à Jonquière (voir infographie en bas de page). Cette seconde vague pionnière s’étend de la fin du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle.

connectez-vous pour lire l’article

Ajoutez au panier

085$ Lire l'article