RETOUR

Photo: Blandine Clerget

Éducation au patrimoine à Angkor. Journal d’une coopérante

La coopération internationale prend toutes sortes de formes. À preuve, une initiative de l’Association Québec-Cambodge a permis d’éveiller les jeunes d’Angkor à la richesse de leur patrimoine.

Des scooters qui filent de tous les côtés, des rizières verdoyantes où poussent çà et là des palmiers, des tuk-tuk promenant des touristes et, au détour d’un chemin, un imposant profil sculpté qu’on croirait sorti d’un ouvrage d’archéologie… Bienvenue au Cambodge !

Des temples dans la jungle
En novembre 2015, neuf autres coopérants de l’Association Québec-Cambodge et moi sommes partis avec un projet en poche : « Les enfants d’Angkor, l’enjeu de l’éducation au patrimoine ». Notre objectif était de proposer à des jeunes vivant dans le parc archéologique d’Angkor, qui compte près de 120 000 habitants, des ateliers pédagogiques variés (photo, dessin, savoir-faire, musique) pour les sensibiliser à l’importance de leur patrimoine.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

Cet article est disponible dans :

Patrimoine de l'humanité. Merveilles du monde

Printemps 2016 • Numéro 148

Ce qui nous unit

Article suivant