RETOUR

Photo: Yves Lambert

Fouler l’histoire

Anthropologue et amatrice de plein air, Nathalie Le Coz a voulu connaître ces histoires qui nous lient au sol que nous foulons. Dans Le Québec à 5 km/h. Sur les sentiers et rivières des explorateurs, elle offre un éclairage sensible sur l’évolution de ces voies anciennes.

D’où vient cette vibration sous nos pieds dans les sentiers qui relient deux lacs ou qui longent les rivières? Même très loin, en pleine nature, leur trajectoire est ciselée avec précision, imprimée en creux dans le sol, nette de toute végétation. Et si ces routes avaient quelques milliers d’années? Animée par cette intuition, j’ai fouillé les chroniques des premiers voyageurs européens ayant foulé ces chemins. Champlain, Albanel, Radisson, Comeau … Leurs récits m’ont instruite sur les motifs profonds qui les poussaient à parcourir et à créer ces tracés, d’une époque à l’autre.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

Cet article est disponible dans :

Patrimoine et tourisme. Voyager dans le temps

Été 2018 • Numéro 157

Plus à gagner qu’à perdre

Article suivant