RETOUR

Photo: Marie Trottier, CCQ

Journal d’un naufrage

Le Centre de conservation du Québec a traité des artéfacts tirés de l’épave d’un hydravion disparu au large de la Côte-Nord en 1942. Parmi eux, un journal de bord qui a passé sept décennies sous l’eau…

À l’été 2012, le Centre de conservation du Québec se voit confier un artéfact singulier. Au large de Longue-Pointe-de-Mingan, des archéologues ont repêché un ancien journal de bord. Grâce aux eaux glaciales du golfe, à l’absence d’érosion et au manque d’oxygène et de lumière en profondeur, cette matière organique a été conservée dans un amas plus ou moins compact. Parviendra-t-on à en sauver quelques fragments ? Ceux-ci pourraient livrer des informations sur le sort d’un équipage perdu en mer 70 ans plus tôt.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

Cet article est disponible dans :

Patrimoine bâti. S'unir pour rayonner

Hiver 2018 • Numéro 155

Sonnez le ralliement

Article suivant