RETOUR

Maison Laberge

Cette photo datant de 1975 présente l’arrière de la résidence de Philip LaBerge, construite en 1661. | Photo : Philip LaBerge

L’aventure d’une vie

Sauver une maison ancienne vous appelle ? Sachez qu’un tel chantier réserve son lot de surprises, bonnes ou mauvaises. Quelques propriétaires racontent leur expérience.

Michel Brochu croit signer le contrat du siècle quand, en 2005, il achète de ses parents le manoir Henderson pour 1 $ seulement. Le nouveau propriétaire a de quoi être fier ! À 32 ans, il détient le joyau de Saint-Malachie, village de Chaudière-Appalaches. Cette résidence datant de 1838 comporte 17 pièces, chauffées par 4 foyers et 6 poêles à bois. « J’ai grandi dans cette immense demeure et j’en gardais de bons souvenirs », raconte l’acériculteur, habité par l’histoire familiale.

Cependant, l’affaire en or finit par lui coûter cher. C’est que le manoir, abandonné pendant une dizaine d’années, tombe en décrépitude. « Au point que certains pensaient que c’était une maison hantée, dit-il. Ils ne voulaient même pas entrer de peur de voir des fantômes… »

Cet article est disponible dans :

Patrimoine habité. J'adopte une maison d'antan

Printemps 2022 • Numéro 172

connectez-vous pour lire l’article

Ajoutez au panier

085$ Lire l'article