RETOUR

Nouvelles parutions

20 ans de souvenirs

  

La collection «Aux limites de la mémoire» célèbre son 20e anniversaire cette année. Depuis sa création, elle a donné un rayonnement remarquable au patrimoine photographique du Québec, en publiant plus de 4000 images en 24 titres. Afin de souligner cet anniversaire, l’éditeur a réalisé un livre-cadeau, Le Québec en noir et blanc 1885-1979, qu’on peut télécharger gratuitement à publicationsduquebec.gouv.qc.ca. Également paru cet automne, Métier commerçant 1852-1977 de Claudine Marcoux relate l’histoire du commerce de détail au Québec. En quelque 200 clichés, mais aussi à coups de faits, d’anecdotes et d’extraits de publicités ou de reportages, on y explore marchés publics, centres commerciaux, magasins généraux et à rayons, en plus d’y suivre des marchands ambulants et de dévoiler les ficelles du métier.

Les Publications du Québec, 2015, 212 pages, 32,95 $

Bible culinaire

Pour écrire l’ Encyclopédie de la cuisine de Nouvelle-France, Jean-Marie Francœur a consulté des correspondances officielles, des ouvrages historiques, des journaux, des relations épistolaires, des archives européennes et québécoises, des livres de cuisine traditionnelle anciens et récents. Résultat : son ouvrage réunit des renseignements sur les denrées disponibles en Nouvelle-France, des définitions et des explications sur certains produits et techniques, des rappels historiques sur l’alimentation et la cuisine de nos ancêtres, des citations d’autrefois éclairant le savoir-faire culinaire d’aujourd’hui, des anecdotes et plus de 3000 recettes, dont les plus vieilles sont livrées dans leur forme originale et en version modernisée.

Fides, 2015, 592 pages, 59,95 $

Sur la trace des rebelles

Après cinq ans de recherche dans les actes notariés et les registres paroissiaux, Gaston Cadrin se penche, dans Les excommuniés de Saint-Michel-de-Bellechasse au XVIIIe siècle, sur une histoire devenue légendaire : celle des cinq « rebelles » inhumés sur la terre de Pierre Cadrin dans le quatrième rang de Saint-Michel (aujourd’hui La Durantaye). Ce faisant, l’auteur brosse un portrait de la vie de l’époque dans la plaine côtière de Bellechasse et évoque les grands événements qui l’ont perturbée dans la foulée de la guerre de la Conquête (1759-1760) et de l’invasion américaine de 1775-1776.

Les Éditions GID, 2015, 408 pages, 39,95 $

Promenons-nous dans les bois

Dans L’homme et la forêt, l’archiviste et historien Pierre Louis Lapointe revisite l’histoire forestière de l’Outaouais en 48 textes évoquant tour à tour gens, modes de vie, produits de la forêt, lieux, bâtiments, événements et légendes. Il remonte jusqu’aux premiers occupants, puis relate notamment l’exploration du bassin de la rivière Outaouais et de ses affluents au temps de la traite des fourrures, le travail des cageux et des draveurs qui transportaient le bois jusqu’aux moulins et la vie des travailleurs forestiers de l’industrie du sciage et des pâtes et papiers au début du XXe siècle.

Les Éditions GID, 2015, 432 pages, 36,95 $

Entrer au monastère


 

Mémoires d’un monastère est composé de photos qui nous invitent dans le quotidien des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec. Ces clichés ont été pris par Pierre Bernier en 1978 et par Claire Dufour en 2008, soit juste avant qu’on déménage les objets et les meubles pour amorcer la reconversion du monastère. Acteur important du projet de transformation, Denis Robitaille a eu l’idée de ce bel album, dont il signe les textes. En témoignant de la vie des religieuses à deux époques bien différentes, l’ouvrage saisit ce qui fait l’âme des lieux et rend hommage à cette communauté qui a œuvré pendant plus de trois siècles au soin des malades.

Les Éditions GID, 2015, 172 pages, 39,95 $

Colloque anniversaire

L’année 2014 marquait le 375e anniversaire de la présence au Québec des Augustines et des Ursulines. À cette occasion, la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval et les deux congrégations ont organisé un colloque international, dont les actes sont réunis dans l’ouvrage Risquer un monde nouveau, réalisé sous la direction de Raymond Brodeur et Gilles Routhier. Plus d’une vingtaine d’universitaires et de religieux issus des domaines de l’éducation, de la santé et des services sociaux y témoignent du charisme de ces communautés qui ont façonné la société actuelle.

Novalis, 2015, 360 pages, 34,95 $

Histoires de couvent


 

Un couvent au fil du temps à Saint-Roch-de-l’Achigan de Lise Gauthier, Laurier Dugas et Clément Locat, réalisé avec la collaboration de Lionel Beauchamp, raconte l’histoire de ce bâtiment datant de 1883, cité en 2003, puis acquis par la Municipalité en 2009 et restauré en 2011 pour accueillir la mairie. L’ouvrage comprend des renseignements sur la construction et l’architecture de l’édifice ainsi que sur la congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie au Canada, un état de la situation de l’éducation dans les années 1800 de même qu’un rappel de la vie au couvent et des événements qui l’ont marquée.

Société d’histoire de Saint-Roch-de-l’Achigan, 2015, 178 pages, 20 $ (disponible à la Municipalité)

Questions de vocation

Une quinzaine de spécialistes internationaux ont participé à la rédaction de l’ouvrage Des couvents en héritage, réalisé sous la direction de Luc Noppen, Thomas Coomans et Martin Drouin. Ils y abordent les problèmes de la sécularisation, de la réaffectation et de la gouvernance d’anciens ensembles conventuels, de même que les implications financières, juridiques, urbanistiques et mémorielles du changement de vocation des couvents et de leur mise en valeur.

Presses de l’Université du Québec, 2015, 512 pages, 45 $

Patrimoines de partout

Dans un monde où les déplacements et les communications se multiplient sans égard aux frontières, l’unicité patrimoniale d’autrefois fait de plus en plus place à l’hétérogénéité identitaire. Dirigé par Daniela Moisa et Jessica Roda, La diversité des patrimoines s’intéresse à cette nouvelle réalité. L’ouvrage réunit des contributions d’une dizaine de spécialistes, qui appuient leurs propos sur des études micro-ethnographiques réalisées dans divers contextes, des Amériques à l’Europe du Sud, en passant par l’Afrique.

Presses de l’Université du Québec, 2015, 232 pages, 25 $

Voir Natashquan et l’immortaliser


 

L’auteure d’Anna Birgit photographe. Entre Paris et Natashquan, Marie Béïque, a découvert l’artiste d’origine danoise grâce à une exposition de ses clichés au bureau d’accueil touristique de Natashquan. La Corporation du développement patrimonial, culturel et touristique de l’endroit dit de ces œuvres qu’« elles démontrent toute la vitalité et la poésie d’un village d’avant la route, à une époque encore récente où la musique, la danse et l’affairement des uns et des autres aux occupations d’un quotidien simple constituaient l’essence même de Natashquan ». L’album aborde la vie et l’œuvre de l’artiste puis présente une sélection de ses photographies, dont plusieurs portraits et photos de scène, la plupart en noir et blanc.

Les Éditions GID, 2015, 126 pages, 34,95 $

Cet article est disponible dans :

Collections muséales. La parole aux objets

Hiver 2016 • Numéro 147

La force des choses

Article suivant