Connexion des membres

Accueil   |   À propos   |   Liens   |   Nous joindre

Photo : Josiane Ouellet
Hiver 2019  |  Numéro 159

Patrimoine et diversité. La rencontre en héritage


Dossier   |  par , historien, muséologue et directeur du Centre d’histoire de Montréal

Témoins discrets

Ce n’est pas d’hier que Montréal accueille la plupart des immigrants qui choisissent de s’installer au Québec. Escapade à la recherche du patrimoine des communautés culturelles dans la métropole.

Découvrir le patrimoine des immigrants arrivés à Montréal depuis le XVIIIe siècle, c’est parcourir patiemment les lieux de leur enracinement pour y dénicher les traces de leur passage. Églises, écoles et commerces ont généralement suivi leurs déplacements de quartier en quartier. Plusieurs de ces lieux d’ancrage historique n’ont pas survécu au développement urbain ou ont trouvé d’autres vocations. Pourtant, d’heureuses surprises attendent les persévérants.

Autour du port et des gares

Jusqu’au milieu du XXe siècle, c’est dans le port que les immigrants vivent leur premier contact avec Montréal. Les arrivants habitent temporairement le centre-ville, le Vieux-Montréal actuel, avant de trouver des logements et du travail à proximité, à une époque où le tramway n’a pas encore facilité les déplacements.

C’est le cas des immigrants irlandais, qui participent massivement à la construction et à l’élargissement du canal de Lachine, puis travaillent dans les manufactures et les ateliers installés près de cette voie navigable. L’église de Saint-Patrick, sise non loin du port et depuis élevée au rang de basilique, est achevée en 1847. Elle ne suffit bientôt plus à leurs besoins.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

  RETOUR AU SOMMAIRE Partager

 

commentaires gérés par Disqus

NOUVELLES

17 septembre 2018
Offrez-vous un voyage patrimonial distinctif!

12 juin 2018
Colloque sur le patrimoine

22 mars 2018
Parution printanière

TOUTES LES NOUVELLES