Connexion des membres

Accueil   |   À propos   |   Liens   |   Nous joindre

Photo : Josiane Ouellet
Printemps 2019  |  Numéro 160

Intérieurs patrimoniaux. Entrer dans l'histoire


Dossier   |  par , journaliste au quotidien Le Devoir

Conserver, recréer ou adapter

Les intérieurs anciens sont des raretés dont la restauration exige un grand doigté. Comment choisir la formule adéquate pour préserver le style d’autrefois tout en comblant les besoins d’aujourd’hui ?

Le visiteur qui entre dans la Chambre des communes, à Ottawa, ne peut manquer de percevoir l’atmosphère particulière qui y règne. De cet intérieur ancien émane un parfum de pouvoir, d’histoire et de décorum. Là, depuis un siècle et demi, les lois se font et se défont, les gouvernements se succèdent et les élus canadiens exercent la démocratie.

Comment procède-t-on pour restaurer un lieu à la charge symbolique aussi puissante ? C’est le défi actuel de la firme EVOQ Architecture, qui pilote le projet. La cure de rajeunissement, entamée cette année, devrait s’étendre sur une décennie. La Chambre des communes est située dans l’édifice du Centre, l’un des nombreux bâtiments de la cité parlementaire. Cet édifice n’a pas subi de transformations majeures depuis sa reconstruction après l’incendie de 1916.

Avant d’attaquer cet immense chantier, les architectes ont érigé une Chambre des communes de remplacement pour abriter les travaux parlementaires durant la restauration. Ils ont trouvé une solution originale : recréer cet intérieur… à l’extérieur. La cour située au milieu de l’édifice de l’Ouest a donc reçu un toit de verre de 4600 mètres carrés, soutenu par 7 kilomètres de poutres d’acier. Ce qui permet de tenir les débats dessous !

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

  RETOUR AU SOMMAIRE Partager

 

commentaires gérés par Disqus

NOUVELLES

17 septembre 2018
Offrez-vous un voyage patrimonial distinctif!

12 juin 2018
Colloque sur le patrimoine

22 mars 2018
Parution printanière

TOUTES LES NOUVELLES