Connexion des membres

Accueil   |   À propos   |   Liens   |   Nous joindre

Photo : Josiane Ouellet
Printemps 2019  |  Numéro 160

Intérieurs patrimoniaux. Entrer dans l'histoire


Chronique   |  par , historien de l’art

Émouvants rappels de la guerre

De la sobre Croix du Sacrifice de Montréal jusqu’à l’imposant monument aux Braves-de-Sherbrooke, premier de sa catégorie à être classé, le Québec est parsemé d’œuvres qui honorent les soldats tombés au combat.

L’instant est solennel et poignant. Le 7 novembre 1926, on retire le drap blanc qui recouvre le mémorial aux Sherbrookois morts pendant la Première Guerre mondiale, qu’on nomme aussi Grande Guerre de 1914-1918. La foule de plus de 20 000 personnes reste figée d’émotion devant la beauté du groupe statuaire réalisé par George W. Hill, rapportent les journaux de l’époque. Derrière le maire de Sherbrooke, James Keith Edwards, les familles de soldats sacrifiés et les dignitaires occupent des estrades. Les autres spectateurs ont envahi les rues et certains sont juchés aux faîtes environnants : arbres, balcons, toits des édifices et même clocher de l’église Saint-Patrick.

Le mémorial aux Braves-de-Sherbrooke n’a rien perdu de sa superbe. En novembre 2017, le ministère de la Culture et des Communications annonçait d’ailleurs son classement comme monument commémoratif, une première. D’autres pourraient l’y rejoi4ndre puisque, de 1880 à 1930, le Québec s’est enrichi de quelque 90 monuments figuratifs rappelant faits marquants ou héros historiques.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

  RETOUR AU SOMMAIRE Partager

 

commentaires gérés par Disqus

NOUVELLES

17 septembre 2018
Offrez-vous un voyage patrimonial distinctif!

12 juin 2018
Colloque sur le patrimoine

22 mars 2018
Parution printanière

TOUTES LES NOUVELLES