Connexion des membres

Accueil   |   À propos   |   Liens   |   Nous joindre

Photo : Josiane Ouellet
Printemps 2019  |  Numéro 160

Intérieurs patrimoniaux. Entrer dans l'histoire


Dossier   |  par , journaliste au quotidien Le Soleil

Vivre au musée

Pour préserver les intérieurs anciens, il faut des passionnés prêts à s’investir dans leur sauvegarde. Menuisier-ébéniste et antiquaire retraité, Jean-Marie Du Sault s’est créé, avec les meubles et les objets qu’il collectionne, un chez-soi d’un autre siècle.

« Entrez, entrez ! Voulez-vous des pantoufles ? » Jean-Marie Du Sault nous accueille à bras ouverts dans sa grande maison, à Deschambault. En ce froid matin neigeux, il fait bon entrer dans la chaleureuse demeure construite en 1842, amoureusement entretenue par le menuisier-ébéniste et meublée des trouvailles faites lorsqu’il était antiquaire.

Une lumière douce entre par les fenêtres en verre soufflé, aussi vieilles que la maison elle-même. La demeure regorge de recoins et d’objets hétéroclites. Le son des multiples horloges ponctue la conversation, qui nous fera remonter dans le temps.

« La première fois que je suis venu ici, j’avais à peu près 18 ans. J’étais venu faire de la peinture pour Mme Napoléon Du Sault, une cousine éloignée qui avait plus de 80 ans », raconte l’heureux propriétaire, qui vient lui-même de célébrer son 84e anniversaire. « Quand je suis rentré chez nous, j’ai dit à ma mère : “Si jamais cette maison-là est à vendre et que j’ai les moyens, je vais l’acheter.” » Il avait le sentiment — encore vivace — que le lieu était fait pour lui.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

  RETOUR AU SOMMAIRE Partager

 

commentaires gérés par Disqus

NOUVELLES

17 septembre 2018
Offrez-vous un voyage patrimonial distinctif!

12 juin 2018
Colloque sur le patrimoine

22 mars 2018
Parution printanière

TOUTES LES NOUVELLES