Connexion des membres

Accueil   |   À propos   |   Liens   |   Nous joindre

Photo : Josiane Ouellet
Automne 2019  |  Numéro 162

Patrimoine et aviation. À la conquête du territoire


Chronique   |  par , architecte

Aux portes du passé

Dans le nord-est de Montréal, l’antique église de La Visitation arbore des portes aux bas-reliefs étonnants. Une œuvre majeure, dont on commence seulement à percer les secrets…

Située dans le village historique de Sault-au-Récollet, l’église de La Visitation est la plus vieille de l’île de Montréal. Deux magnifiques portes sculptées et peintes qui conduisent à la sacristie encadrent son autel. Selon les historiens de l’art, cet ouvrage de sculpture ancienne est unique au Canada. Et il pourrait bien remonter à plus loin que sa datation officielle, si l’on en croit des découvertes récentes.

Les portes sont ornées de quatre bas-reliefs baroques représentant des scènes singulières. La partie supérieure illustre deux épisodes de l’Ancien Testament. À gauche, Samson tue un lion à mains nues ; à droite, il enlève les portes de Gaza. La partie inférieure, elle, dépeint des paysages ruraux. À gauche, un prêtre célèbre la messe devant une petite église au clocher surmonté d’un coq, avec une palissade en arrière-plan. À droite, un promeneur et son chien marchent près d’un fort en pieux de bois, un moulin surplombant la colline au loin.

L’œuvre intrigue par l’étrangeté de son iconographie. Souvent attribuée au sculpteur Philippe Liébert, qui a décoré l’église, elle semble toutefois plus ancienne aux yeux de certains experts. Et si elle avait été récupérée d’un autre endroit ? C’est une hypothèse qui mériterait d’être soumise à des analyses plus poussées.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

  RETOUR AU SOMMAIRE Partager

 

commentaires gérés par Disqus

NOUVELLES

17 septembre 2018
Offrez-vous un voyage patrimonial distinctif!

12 juin 2018
Colloque sur le patrimoine

22 mars 2018
Parution printanière

TOUTES LES NOUVELLES