Connexion des membres

Accueil   |   À propos   |   Liens   |   Nous joindre

Photo : Josiane Ouellet
Hiver 2021  |  Numéro 167

L'héritage de l'hiver. Forgé dans la glace


Dossier   |  par , journaliste indépendante

L’ABC de l’adaptation

Plusieurs éléments du patrimoine québécois lié à l’hiver ont des racines autochtones. Il importe de reconnaître et de célébrer cet héritage.

 

Tous les écoliers connaissent les grandes lignes de l’épopée de Jacques Cartier en Amérique du Nord. Dans les cours d’histoire, on suit l’explorateur et son équipage en 1535, alors qu’ils hivernent à Stadaconé, lieu qui fait aujourd’hui partie du quartier Limoilou, à Québec. On sait que ce premier hiver des Européens a été rude, et que plusieurs membres de l’équipage ont développé une maladie provoquée par une carence de vitamine C, le scorbut. On connaît aussi le rôle essentiel qu’ont joué les Iroquoiens du Saint-Laurent dans la survie des marins en leur fournissant une décoction d’aiguilles et d’écorce d’un conifère appelé annedda, soit probablement le thuya occidental (ou cèdre).

Mais après ? Les cours d’histoire restent plutôt silencieux quant aux contributions des peuples autochtones à la survie des arrivants blancs sur leur territoire. Pourtant, sans ces peuples, la colonisation aurait probablement connu une issue fort différente.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

  RETOUR AU SOMMAIRE Partager

 

commentaires gérés par Disqus

NOUVELLES

16 décembre 2019
Patrimoine bâti. Agir localement

17 septembre 2018
Offrez-vous un voyage patrimonial distinctif!

12 juin 2018
Colloque sur le patrimoine

TOUTES LES NOUVELLES