RETOUR

Photo: Marc Cramer

Tenir ferme à l'histoire

En 2015, l’une des plus anciennes maisons de ferme d’Hemmingford a fait l’objet de travaux de conservation. Fruit de la collaboration d’architectes, de spécialistes, d’artisans et du propriétaire, les interventions se sont inscrites au cœur du réaménagement du site, un ancien complexe agricole.

Depuis le début du XIXe siècle, l’activité agricole est au cœur du développement de la MRC des Jardins-de-Napierville. Cette région qui couvre les territoires de la Montérégie Ouest, et qu’on surnomme le jardin horticole du Québec, est aujourd’hui reconnue pour la fertilité de ses sols et pour ses conditions climatiques exceptionnelles. Mais avant d’acquérir cette renommée, elle a bénéficié de la persévérance de nombreux immigrants.

Fuyant la Grande Famine et la guerre de Sécession, ces nouveaux arrivants britanniques, écossais, irlandais et loyalistes ont défriché progressivement ces vastes terres. Grâce à leurs traditions et à leur savoir-faire, des territoires boisés entourés d’anciennes seigneuries se sont transformés en zones agricoles prospères parsemées de maisons rurales en pierre des champs.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

 

Cet article est disponible dans :

Patrimoine semencier. Un legs à cultiver

Été 2019 • Numéro 161

Les récoltes du temps

Article suivant