RETOUR

Photo: Guy Couture

Trois coffrets, trois trésors

Autrefois destinés à protéger des biens précieux, les coffrets anciens méritent des soins à la hauteur de leur noble fonction. Les Augustines en ont confié trois au Centre de conservation du Québec. Après des traitements méticuleux, ces objets réputés appartenir à l’époque du Régime français seront exposés au Monastère des Augustines dès cet été.

par France Rémillard

Les coffres et les coffrets figurent parmi les premières pièces de l’histoire de l’ameublement et de l’univers domestique. Ils sont présents dans de nombreuses collections, notamment celles des communautés religieuses. Chaque nouvelle candidate à la vocation religieuse arrivait avec un coffre ou une malle contenant quelques effets personnels, le plus souvent des vêtements et des objets de piété offerts par sa famille. Pour leur part, les coffrets avaient pour fonction de mettre à l’abri des documents de valeur à conserver (titres, contrats, créances et autres papiers juridiques) ou des biens précieux, qu’il s’agisse d’objets inestimables ou d’économies longuement amassées. Gardiens d’un trésor, la plupart se ferment à clé.

Pour lire la suite, commandez le magazine en cliquant ici.

Cet article est disponible dans :

Camps historiques et attirail d'antan. Pêche aux trésors

Été 2015 • Numéro 145

Sous le signe du poisson

Article suivant